Fermeture de l'application Pumpkin : qu'est-ce que ça change ?

Fermeture de Pumpkin : adieu à notre meilleur ennemi

En affaires, c’est toujours triste de perdre un partenaire. Parfois, c’est tout aussi triste de perdre un adversaire. Surtout quand celui-ci a offert une concurrence musclée – mais toujours fair play – pendant des années. 

Après des rumeurs persistantes durant tout l’été, la nouvelle est finalement tombée sur les réseaux sociaux mercredi 23 septembre : Pumpkin, l’app lilloise de services bancaires tire sa révérence après 7 ans d’existence. Et chez Lydia, on se sent un peu comme Nadal sans son Federer.

Pumpkin, c’était ça

Lancée en 2014, Pumpkin proposait une application mobile qui permettait paiements et remboursements entre amis, de manière instantanée et gratuite, uniquement avec un numéro de mobile. Rachetée en 2017 par Crédit Mutuel Arkea, l’app de services financiers avait alors développé une offre de compte courant avec carte bancaire centrée autour d’un programme de cashback, séduisant au passage 1,6 millions d’utilisateurs.

Pas mal pour une fintech qui n’était, à la base, que le projet de fin d’études de trois entrepreneurs lillois.

En plus de son offre avec compte, carte bancaire et cashback, Pumpkin proposait aussi :

  • Des paiements sans frais dans le monde entier
  • Des virements instantanés entre particuliers simplement avec un numéro de téléphone
  • Des ardoises pour gérer les dépenses à plusieurs…

Des services financiers utiles, pour le plus grand nombre, et l’ambition affichée d’augmenter le pouvoir d’achat de sa jeune clientèle grâce au cashback (150 € par an en moyenne) chez une sélection d’enseignes (Just Eat, Auchan, Etam…) mais également auprès de 300 commerçants locaux dans toute la France (boulangeries, bars, restaurants…). 

Une app, des remboursements entre amis simplement avec un numéro de téléphone, un compte courant et une carte de paiement, du cashback… Ça ne vous rappelle rien ?

Team Pumpkin / team Lydia

Car on nous aura souvent comparé. Et la question « T’es plutôt Pumpkin ou plutôt Lydia ? » aura longtemps animé les débats. À raison : les deux sont des fintechs 100 % made in France, proposent une app mobile de services financiers, lancées à peu près en même temps (2013 pour Lydia, 2014 pour Pumpkin), avec la volonté affichée de rendre l’argent plus simple avec des fonctionnalités innovantes et accessibles à tous. Bref, la compétition était inévitable.

Et elle fût rude. Notamment sur les campus universitaires où, pour séduire son cœur de cible (les étudiants et les jeunes actifs) Pumpkin aura mis le paquet avec ses stands, ses commerciaux et ses offres alléchantes – notamment sur le cashback. Nos ambassadeurs sur le terrain peuvent en témoigner : ça aura été une belle bagarre. 

Et c’est probablement pour cette raison que Pumpkin nous a désigné comme son digne successeur lors de l’annonce, sur les réseaux sociaux, de sa fermeture.

Après des années de concurrence emplie de respect mutuel, on apprécie – beau geste technique, vraiment – et on les remercie.

Chacun sa route

Similaires sur bien des points, les deux entreprises ont pourtant emprunté deux chemins différents, principalement sur leur positionnement et leur offre de services. Pumpkin avait tout misé sur les services gratuits et le cashback, Lydia a toujours suivi son désir de révolutionner les services essentiels de la banque et de proposer l’app de services financiers la plus complète.

Le compte-joint à l’ancienne est trop contraignant ? Lydia propose des comptes communs pour la vie à deux et plus (couple, colocation, vacances entre amis) disponibles en deux minutes, sans paperasse à signer. La fraude en ligne explose ? Lydia propose des cartes qui s’autodétruisent pour des paiements en ligne 100 % sécurisés. La plupart des sites de cashback ne fonctionnent qu’en ligne après avoir configuré son VPN ? Notre programme de cashback fonctionne en ligne comme en magasin, simplement en payant avec sa carte.

Besoin de collecter de l’argent pour un anniversaire ? Nous sommes les seuls à proposer des cagnottes sans commissions. Mais également des crédits, un compte d’investissement et des fonctionnalités « maison »  pour gérer son budget (les comptes enveloppes, les tirelires à objectifs…).

En revanche, pour les ardoises, il faudra aller voir du côté de Tricount : nous, on n’en propose pas et il paraît qu’ils font ça très bien.

Bienvenue chez Lydia

Car passé le temps du deuil, il faudra bien trouver une alternative aussi simple et pratique que Pumpkin pour la gestion de l’argent. Heureusement, l’entreprise lilloise a bien fait les choses. Et nous aussi.

Pour récupérer son argent sur Pumpkin, c’est très simple. Il faut se rendre sur l’application et cliquer sur « Clôturer mon compte », sur la page d’accueil, pour lancer la procédure (n’oubliez pas de solder toutes vos ardoises et de régler toutes les demandes de paiement et de remboursements en cours !).

Ensuite, il suffit de renseigner un IBAN sur lequel virer l’argent de son compte Pumpkin et de cliquer sur le bouton « Virer vers ce compte ». 

Et ça tombe bien : avec la version d’essai de Lydia, vous disposez d’emblée d’un IBAN français pour toutes vos rentrées d’argent et vos prélèvements. Il n’y a qu’à télécharger l’app gratuitement et créer son compte en quelques instants. 

Libre à vous de choisir ensuite la version de Lydia la plus adaptée à vos besoins : 

  • La carte Lydia bleue à 4,90 € par mois, parfaite pour toutes les dépenses du quotidien ;
  • La carte Lydia noire à 9,90 € par mois, la formule la plus complète, avec son service d’assurance et de conciergerie.

Ah et si vous avez moins de 25 ans, la carte Lydia bleue est à seulement 2 € par mois.

À bientôt sur Lydia !

Partager

Vous aimerez aussi