Comment ouvrir un compte joint ?

Comment ouvrir un compte joint en ligne ?

Près des deux tiers des français l’ont choisi pour la gestion de leurs dépenses en commun et toutes les banques le proposent : il s’agit du compte joint. Pourtant, ce produit bancaire bien connu du grand public – et en apparence très simple – est un peu plus complexe qu’il n’y paraît, avec ses codes, ses conditions… et ses contraintes. 

De fait, c’est quoi exactement un compte joint ? Comment ouvrir un compte joint ? Quels sont les justificatifs à fournir et quelles sont les alternatives au compte joint ? On vous dit tout.

C’est quoi un compte joint ?

C’est un compte courant pour les couples qui vivent ensemble afin de gérer toutes les dépenses de la vie à deux. 

En fait, c’est un peu plus subtil que cela. Pas de beaucoup, mais suffisamment pour qu’on s’y attarde un peu. Un compte joint est effectivement un compte bancaire et il a pour but premier de faciliter la gestion des dépenses communes. Jusque-là, tout va bien. 

Mais contrairement aux idées reçues, il n’est pas limité à deux personnes : on peut très bien ouvrir un compte joint tout à fait officiel dans une banque pour trois, quatre, cinq personnes (ou plus) qui seront les cotitulaires du compte. Attention tout de même : la banque a tout à fait le droit de fixer un nombre maximum de personnes pouvant bénéficier du compte.

Ensuite, c’est un compte accessible à tous : il n’y a pas d’obligation d’être mariés, pacsés, ni même en couple pour en bénéficier. Des amis, comme les membres d’une même famille,  peuvent ouvrir un compte joint sans problème. De la même manière, il n’y a aucune obligation de vivre sous le même toit pour pouvoir ouvrir un compte joint. 

Enfin, c’est un compte courant la plupart du temps mais d’autres types de comptes peuvent aussi être des comptes joints : 

  • Les livrets d’épargne bancaire : c’est-à-dire toutes les solutions d’épargne rémunérée (et soumises à l’impôt sur le revenu) proposées par les banques.

  • Les comptes-titres : les comptes pour investir en bourse et déposer des titres financiers comme les actions et les obligations.

  • Les comptes à terme : ces comptes à dépôt unique, bloqués pendant une certaine période, et qui rapportent des intérêts.

Le livret A, les comptes et plans d’épargne logement, les LDDS et le PEA, quant à eux, ne peuvent pas être des comptes joints.

Comment fonctionne un compte joint et quelles sont ses particularités ? 

Le compte joint fonctionne comme un compte courant classique. Les cotitulaires alimentent le compte par virement, dépôt d’espèces ou de chèques (chez les banques traditionnelles tout du moins) et peuvent dépenser l’argent du compte avec tous les moyens de paiements mis à la disposition par la banque (sauf les cartes bancaires qui sont nominatives et donc personnelles). 

Mais il y a quelques subtilités que tout le monde ne connaît pas forcément. Tout d’abord, les cotitulaires du compte sont considérés comme solidairement responsables. C’est-à-dire que juridiquement, toutes les personnes devenant bénéficiaires d’un compte joint s’engagent à payer la totalité des sommes dues. 

En cas d’incident de paiement ou d’un découvert trop long, la banque s’adressera à n’importe lequel des cotitulaires pour régulariser la situation – peu importe le ou les responsables – et peut même prononcer une mesure d’interdiction bancaire pour tous les bénéficiaires en cas d’un rejet de chèque faute de provision. Vous aurez beau, personnellement, respecter les limites d’usage du compte, si l’un des bénéficiaires fait n’importe quoi avec le budget commun, tout le monde sera concerné. Sans exception.

Aussi, pour éviter ce genre de désagrément (ou si l’on est pas totalement sûr de la fiabilité de l’un des cotitulaires du compte), il existe deux solutions : 

  • Désigner un responsable unique en cas d’interdiction bancaire au moment de l’ouverture du compte joint. Dans ce cas, l’interdiction d’émettre des chèques s’appliquera uniquement aux comptes de la personne désignée responsable.

  • Transformer le compte joint en compte indivis : dans ce cas, aucune opération ne peut être réalisée sans l’accord de tous les cotitulaires.

Des alternatives ni très faciles à faire accepter, ni très pratiques au quotidien : l’intérêt d’un compte joint, c’est que les bénéficiaires puissent utiliser l’argent du compte chacun de leur côté, en toute indépendance. Le mieux reste encore de ne pas franchir la ligne rouge et de bien choisir son ou ses cotitulaires.

Quels sont les justificatifs à fournir pour ouvrir un compte joint ?

Pour ouvrir un compte joint, il faut impérativement présenter une pièce d’identité officielle avec photo comme :

  • Une carte nationale d’identité
  • Un passeport
  • Un titre de séjour
  • Le permis de conduire (si on vous reconnaît bien sur la photo)

Puis, un justificatif de domicile parmi les documents suivants : 

  • Un avis d’imposition
  • Une quittance de loyer
  • Une facture d’eau ou d’électricité
  • Une attestation d’hébergement (si besoin, en complément)

En fonction du type de banque dans laquelle on ouvre un compte joint (banque traditionnelle, banque en ligne…) d’autres justificatifs peuvent être également demandés comme un RIB, les trois dernières fiches de paie ou le dernier avis d’imposition.

Quelles sont les conditions pour ouvrir un compte joint ? 

Chez les banques traditionnelles, il faut déjà prendre rendez-vous et tous les futurs bénéficiaires doivent être présents le jour J pour signer la convention de compte de dépôt. Il faudra également choisir une adresse commune pour la réception des courriers de la banque.

La banque vous informera alors des conditions d’utilisation du compte joint et tous les bénéficiaires pourront signer la convention de compte bancaire, le document qui contient toutes les règles de fonctionnement (ouverture, clôture, conditions, limites, tarifs…) dudit compte.

C’est à ce moment-là qu’il faudra déterminer quels seront les noms apposés sur l’intitulé du compte (pour en identifier les propriétaires) et tous les documents qui y sont liés : courriers, relevés de compte, chéquiers… Par exemple : 

  • M. ou Mme XXXXX : dans le cas d’un couple marié (avec possibilité d’utiliser le nom de famille, le nom d’usage ou le double nom).

  • Mme XXXXX ou Mme XXXXX, X ou Y ou Z : dans les autres cas.

Enfin, ça, c’est s’il s’agit d’un compte joint classique où tous les cotitulaires peuvent réaliser des opérations sur le compte en toute indépendance. 

Dans le cas d’un compte indivis, il y a aura une petit subtilité : un « et » remplace le « ou » (M. et Mme XXXXX dans le cas d’un couple marié) signifiant que pour toute opération, même émettre un chèque, il faut la signature de tous les cotitulaires.

Le compte peut également être ouvert sous la forme « M. et/ou Mme ». Dans ce cas, il s’agit bien d’un compte joint mais avec signature obligatoire de tous les bénéficiaires pour des opérations bien précises (achats dont le montant dépasse un certain seuil, par exemple), définies et listées lors de l’ouverture du compte.

Quels sont les inconvénients du compte joint ?

Le compte joint est un produit bancaire très pratique, relativement simple d’accès et d’utilisation. Il n’est pour autant pas dénué de contraintes.

Déjà, il faut prendre rendez-vous, bloquer un créneau et se déplacer avec tous les futurs bénéficiaires car chacun doit signer la convention de compte. Pas toujours simple et ni très agréable de devoir se déplacer en personne pour signer des papiers. D’autant qu’il faut suivre cette procédure pour l’ouverture du compte mais également sa clôture.

Ensuite, un compte joint, c’est très souvent un compte courant. Donc, la banque peut vous facturer des frais de tenue de compte. De la même manière, il faudra souvent payer pour obtenir la deuxième carte du compte, que ce soit pour la cotisation annuelle ou simplement son obtention. Heureusement, les banques ont l’habitude de la proposer 50 % moins chère que la carte principale. Après, s’il y a plus de deux cotitulaires, il faudra voir comment vous pouvez vous arranger avec la banque.

Vous devez également choisir une adresse commune pour la réception des courriers de la banque. Pour les gens qui ne vivent pas sous le même toit, on a déjà vu plus pratique.

Bref, rien d’insurmontable mais il est à noter qu’en passant par une banque en ligne, l’ouverture d’un compte joint se fait de manière bien plus aisée : les démarches (comme la signature) peuvent se faire à distance et côté tarif, il est possible de bénéficier d’un compte joint, accompagné de deux cartes bancaires, gratuitement.

Le compte joint selon Lydia

On évoquait plus haut la popularité du compte joint en partie due à un manque d’alternative pour gérer les dépenses de la vie en communauté. Pourtant, il en existe au moins une et c’est assurément l’une des fonctionnalités dont nous sommes le plus fiers : les comptes communs Lydia. Et en particulier le compte Duo, notre vision du compte joint.

Le principe ? Il est très simple : un compte commun gratuit à partager à deux pour toutes les occasions de la vie. Lorsque vous emménagez avec votre moitié… ou tout simplement votre colocataire !

En deux minutes, directement dans l’app et sans aucun papier à signer, vous créez un compte pour gérer toutes les dépenses en commun et invitez qui vous voulez à le rejoindre en quelques instants, simplement avec son numéro de téléphone. Gratuitement.

Dans le détail, il vous suffit de : 

  • Ouvrir l’app Lydia
  • Se rendre dans l’onglet « Comptes »
  • Créer un « compte Duo »
  • Choisir le nom du compte commun
  • Inviter le bénéficiaire de votre choix

Les membres du compte Duo pourront alors approvisionner le compte et en dépenser l’argent avec tous les moyens de paiements disponibles : les virements instantanés et gratuits (le compte dispose de son propre IBAN dédié), les cartes éphémères pour payer en ligne en toute sécurité, le paiement mobile sans contact et bien évidemment la carte de paiement Lydia. Ou plutôt les cartes de paiement, conçues spécialement pour les comptes Duo.

Comme toutes les cartes de paiement Lydia, ce sont des cartes Visa Debit pour payer en ligne comme en magasin (et cumuler du cashback dans une sélection de grandes enseignes) et retirer partout dans le monde sans frais. En plus, elles ont un design unique et conçu spécialement pour les “duos” : en les posant côte à côte, leur visuel se complète et la devise que vous pouvez inscrire prend tout son sens, comme deux moitiés qui se retrouvent. 

Les cartes de paiement du compte commun Duo

En plus d’être des cartes de paiement idéales pour vos dépenses communes, ce sera un beau cadeau que vous vous ferez, à vous et à votre moitié. Une jolie manière de souligner le caractère unique de votre relation, que vous soyez en couple ou pas. Une belle carte à utiliser au quotidien, tout simplement.

Partager

Vous aimerez aussi