Les ETFs : qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Que nous veulent-ils ?

EFT ? Non, rien à voir. NFT ? Quelque part, c’est aussi de l’investissement mais ce n’est pas ça non plus (on vous en parlera peut-être dans un prochain article). ATF ? Toujours pas. Non, aujourd’hui, on vous parle des ETFs, pour Exchange Traded Funds. Vous n’êtes pas plus avancés ? OK, on développe.

En commençant par vous parler de leur « papa » : John Bogle. Magnat américain de l’investissement, fondateur de Vanguard, pointure de la finance, écrivain et philosophe, il restera dans les mémoires (et les portefeuilles d’actions) comme celui qui inventa les ETFs dans les années 90 pour « mettre à disposition du petit épargnant une solution d’investissement bon marché, diversifiée et qu’il pouvait conserver pour la vie ». Sympa.

Mais concrètement, c’est quoi un ETF ?

Avant tout, c’est un fonds. Un fonds d’investissement. Pour résumer : une grosse enveloppe où vous et d’autres investisseurs allez mettre votre argent en commun et qu’un professionnel qualifié va gérer à votre place. Son but ? Le faire fructifier ! Notamment avec des produits d’investissement auxquels vous n’auriez pas eu accès autrement. Jusque là, rien de nouveau sous le soleil.

Là où c’est un peu différent, c’est que c’est un fonds coté en bourse de manière continue et qui, du coup, se négocie comme n’importe quelle action. Pratique : on achète facilement et l’on revend tout aussi facilement, si l’on veut récupérer son argent en quelques secondes. C’est sa grande force.

C’est également un fonds dit « indiciel ». C’est-à-dire que le gérant, au lieu de se donner du mal à observer, analyser, anticiper et choisir des actifs triés sur le volet, va tout simplement investir un peu d’argent dans toutes les valeurs d’un marché financier, ce qui aura pour conséquence d’en répliquer l’indice.

Prenons le cas d’un ETF CAC 40. Comme c’est grosso modo un investissement dans chacune des 40 entreprises françaises qui le composent, le cours de votre ETF CAC 40 va logiquement monter si le CAC 40 monte et baisser dans les mêmes proportions si le CAC 40 baisse. Bref, un ETF, c’est comme un panier d’actions qui vous permet d’investir dans toutes les valeurs d’un marché financier d’un seul coup et qui suit la tendance de ce dernier.

C’est bien beau tout ça, mais c’est quoi l’intérêt ?

Premièrement, son prix ! Comme la gestion du fonds consiste à investir dans toutes les valeurs d’un marché financier – de manière quasi-automatisée – les frais de gestion sont forcément moins élevés qu’un fonds d’investissement classique. Avec nos spreads serrés, c’est ce que l’on s’efforce de maintenir sur notre service de trading (et en plus avec notre interface, c’est très facile d’avoir accès à ces paniers d’actions) !

Ensuite, c’est pratique. En un seul ordre d’achat, vous pouvez investir dans des dizaines voire des centaines d’entreprises. Comme ça, d’un seul coup ! Pour diversifier ses investissements facilement, on n’a pas encore trouvé mieux. Et il existe de nombreux ETFs pour coller à vos objectifs ou vos valeurs. Des ETFs « Pays émergents », des ETFs « Monde », des ETFs « S&P 500 » qui vont se focaliser sur les 500 plus grandes entreprises américaines… Mais également des ETFs plus « thématiques », autour de sujets qui comptent pour vous, comme la recherche médicale, la mobilité de demain ou encore l’intelligence artificielle. Vous trouverez forcément votre bonheur.

Enfin, qui dit « diversifié » dit souvent « moins risqué ». Alors, on ne le répètera jamais assez : tout investissement présente un risque de perte en capital. Mais avec les ETFs, le risque est plus « dilué », plus réparti. Une ou plusieurs entreprises de l’indice concerné peuvent plonger : celles qui ont de bons résultats viendront contrebalancer ces mauvaises performances et la valeur de l’ETF sera moins impactée. Surtout si votre ETF suit un indice regroupant beaucoup de sociétés. C’est donc un produit d’investissement accessible et diversifié, tout en restant simple d’utilisation. 

Du coup, c’est l’investissement parfait ?

Non. Il n’existe pas d’investissement parfait et sans risque. Et les ETFs n’échappent pas à la règle. D’autant que là, on vous a expliqué les grands principes des ETFs les plus simples et les plus connus : ceux que nous proposons avec notre service de trading et qui s’apprécient surtout sur le long terme, avec une gestion pépère passive.

Mais il existe des ETFs plus complexes, adossés à des indices plus confidentiels, qui s’accompagnent d’un effet de levier, à la gestion moins transparente et aux frais souvent plus élevés que la moyenne (et de ce que nous proposons). Ils peuvent vous permettre de meilleures performances à plus court terme, mais comportent logiquement plus de risques. 

Libre à vous de les découvrir plus tard, de votre côté, si ça vous tente. Nous, on reste fidèles à nos principes : vous proposer les produits – fussent-ils financiers – les plus pratiques et faciles d’accès possible. Et il y a déjà largement de quoi faire.

Partager

Vous aimerez aussi