Comment économiser de l'argent avec un petit salaire ?

Comment économiser de l’argent avec un petit salaire ?

Faire des économies et pouvoir mettre de l’argent de côté, tout le monde le souhaite. Mais lorsque l’on a un petit salaire, c’est loin d’être simple. Pourtant, avec une bonne gestion de son budget, en adoptant les bons réflexes et en utilisant les bons outils, c’est tout à fait possible. Comment faire des économies rapidement ? Comment mettre de l’argent de côté avec un petit salaire ? Lydia vous donne 10 bonnes pratiques de gestion de finances personnelles pour y parvenir.

1 – Se donner une bonne raison d’épargner et se fixer des objectifs

Cela peut paraître évident mais avant de se lancer, il est impératif de réfléchir à la raison pour laquelle on veut faire des économies, d’autant plus lorsque l’on perçoit un petit salaire. Est-ce dans le but d’acheter une voiture ? De faire un voyage ? Pour préparer sa retraite ou tout simplement pour se constituer un matelas financier en cas de coup dur ? Les raisons peuvent être nombreuses.

Dans tous les cas, il faudra en trouver une qui vous motive suffisamment sur le long terme : faire des économies lorsque l’on a de faibles revenus implique de changer – parfois drastiquement – ses habitudes de vie et sans une raison valable, il peut être difficile de maintenir la discipline et la rigueur nécessaires à l’accomplissement de son projet. 

En effet, sans une bonne raison, difficile de faire l’impasse sur l’achat d’une nouvelle paire de chaussures ou d’une sortie au restaurant sans éprouver un sentiment de frustration qui, à terme, pourrait mettre en péril le succès de votre nouvelle résolution. Gardez également en tête que le but n’est pas de moins dépenser – au risque de vous démotiver – mais de mieux dépenser.

Dans le même ordre d’idée, il est important de se fixer des objectifs réguliers et surtout atteignables. Un montant global que l’on veut atteindre à la fin, des sommes à mettre de côté chaque semaine ou chaque mois : en fonction de ses revenus, de ses objectifs et du temps que l’on veut y consacrer, il est important d’être réaliste et d’avoir une vision à long terme. En gagnant 1 200 € par mois, il est ainsi peu raisonnable d’imaginer mettre 10 000 € de côté dès la première année. 

En effet, selon le tableau ci-dessous, il faudrait épargner entre 800 et 850 € par mois pour arriver à un tel résultat. Chose difficilement faisable avec un salaire de 1 200 €. Comment mettre 10 000 euros de côté ? Quelle somme économiser par mois pour y arriver ? Et surtout combien de temps cela prend-il en fonction de l’argent que vous arrivez à mettre de côté chaque mois : notre tableau peut vous aider à y voir plus clair.

Si j’économise chaque moispendant12 mois
(1 an)
24 mois
(2 ans)
36 mois
(3 ans)
48 mois
(4 ans)
60 mois
(5 ans)
72 mois
(6 ans)
84 mois
(7 ans)
96 mois
(8 ans)
108 mois
(9 ans)
120 mois
(10 ans)
50€600 €1 200 €1 800 €2 400 €3 000 €3 600 €4 200 €4 800 €5 400 €6 000 €
100€1 200 €2 400 €3 600 €4 800 €6 000 €7 200 €8 400 €9 600 €10 800 €12 000 €
150€1 800 €3 600 €5400€7 200 €9 000 €10 800 €12 600 €14 400 €16 200 €18 000 €
200€2 400 €4 800 €7 200 €9 600 €12 000 €14 400 €16 800 €19 200 €21 600 €24 000 €
250€3 000 €6 000 €9 000 €12 000 €15 000 €18 000 €21 000 €24 000 €27 000 €30 000 €
300€3 600 €7 200 €10 800 €14 400 €18 000 €21 600 €25 200 €28 800 €32 400 €36 000 €
350€4 200 €8 400 €12 600 €16 800 €21 000 €25 200 €29 400 €33 600 €37 800 €42 000 €
400€4 800 €9 600 €14 400 €19 200 €24 000 €28 800 €33 600 €38 400 €43 200 €48 000 €
450€5 400 €10 800 €16 200 €21 600 €27 000 €32 400 €37 800 €43 200 €48 600 €54 000 €
500€6 000 €12 000 €18 000 €24 000 €30 000 €36 000 €42 000 €48 000 €54 000 €60 000 €
550€6 600 €13 200 €19 800 €26 400 €33 000 €39 600 €46 200 €52 800 €59 400 €66 000 €
600€7 200 €14 400 €21 600 €28 800 €36 000 €43 200 €50 400 €57 600 €64 800 €72 000 €
650€7 800 €15 600 €23 400 €31 200 €39 000 €46 800 €54 600 €62 400 €70 200 €78 000 €
700€8 400 €16 800 €25 200 €33 600 €42 000 €50 400 €58 800 €67 200 €75 600 €84 000 €
750€9 000 €18 000 €27 000 €36 000 €45 000 €54 000 €63 000 €72 000 €81 000 €90 000 €
800€9 600 €19 200 €28 800 €38 400 €48 000 €57 600 €67 200 €76 800 €86 400 €96 000 €
850€10 200 €20 400 €30 600 €40 800 €51 000 €61 200 €71 400 €81 600 €91 800 €102 000 €
900€10 800 €21 600 €32 400 €43 200 €54 000 €64 800 €75 600 €86 400 €97 200 €108 000 €
950€11 400 €22 800 €34 200 €45 600 €57 000 €68 400 €79 800 €91 200 €102 600 €114 000 €
1000€12 000 €24 000 €36 000 €48 000 €60 000 €72 000 €84 000 €96 000 €10 8000 €120 000 €

2 – Faire le point sur son budget  

Avant de vous lancer dans un grand plan d’économies, il est également impératif de faire le point sur vos finances de manière globale. Sur une période de 30 jours, faites un audit de votre compte en banque et de tous vos mouvements d’argent afin d’établir un budget : 

  • Comparez votre rythme de dépenses à vos revenus mensuels, pour estimer combien vous arrivez à mettre de côté actuellement (si c’est le cas) ou combien vous dépensez en trop chaque mois.

  • Classez vos dépenses en deux catégories : dépenses fixes (loyer, factures, charges…) sur lesquelles vous n’aurez pas beaucoup de marge de manœuvre et dépenses variables (courses, abonnements, loisirs…) que vous pourrez ajuster plus facilement.

  • Dans la catégorie des dépenses variables, choisissez celles sur lesquelles vous pouvez le plus agir pour les réduire voire les supprimer afin d’augmenter votre capacité d’épargne mensuelle.

  • Une fois que vous avez une vision claire sur un mois, faites le calcul sur l’année pour définir ou affiner vos objectifs.

Faites ensuite un suivi régulier de vos progrès et n’hésitez pas à faire des ajustements si vous n’arrivez pas à suffisamment économiser d’argent chaque mois ou si, au contraire, votre rythme d’épargne est trop contraignant. Une application mobile de gestion de budget peut s’avérer utile pour y parvenir.

3 – Surveiller ses finances 

Dans la lignée du point précédent, n’hésitez pas à vous appuyer sur toutes les fonctionnalités disponibles pour faire un suivi minutieux et quotidien de toutes vos finances. Que vous utilisiez une app de gestion de budget ou l’application mobile et/ou le site Internet de votre banque, prenez l’habitude d’avoir un œil sur votre compte et vos mouvements d’argent.

Alertes, notifications par mail ou SMS, graphiques, tableaux, widgets : tout est bon pour vous permettre de savoir exactement ce qu’il se passe sur votre compte courant, quand et pour quel motif. Vous pouvez ainsi adapter votre rythme de dépense en temps réel, traquer les dépenses qui peuvent être évitées – ou allégées – ainsi que les frais (notamment bancaires) superflus pour vous aider à tenir vos engagements.

Un bon moyen de ne rien laisser passer est de paramétrer une alerte pour chaque paiement, virement, prélèvement, transfert d’argent et de faire un état des lieux quotidien de vos transactions effectuées. Cela peut sembler un peu fastidieux mais réussir à mettre de l’argent de côté quand on a un petit salaire se fait sur le long terme avec un suivi régulier et rigoureux.

4 – Donner la priorité à l’épargne

Pour réussir à faire des économies et mettre de l’argent de côté, même avec un petit salaire, l’épargne doit devenir LA priorité. Chaque mois, dès réception de votre salaire (ou de toute autre rentrée d’argent récurrente), la somme que vous avez décidé de mettre de côté doit l’être aussi vite que possible. Avant de payer vos factures, vos courses et, à plus forte raison, vos achats « plaisir ». Idéalement en début de mois, donc.

Cette méthode du « Pay yourself first » (« Payez-vous en premier »), largement recommandée par les experts en finance personnelle, comporte plusieurs avantages : 

  • Elle est efficace : vous construisez votre plan d’économies autour de vos objectifs d’épargne et non pas sur vos dépenses.

  • Elle permet un peu plus de tranquillité dans le suivi de votre plan d’économie : ce qui est fait n’est plus à faire.

  • Elle limite la tentation d’achats impulsifs : quand on épargne une somme d’argent en priorité, il reste forcément un peu moins d’argent pour les achats dont on peut se passer.

  • Elle est facile à mettre en place : il suffit de paramétrer un virement automatique récurrent en début de mois et cela fonctionne quels que soient vos revenus.

Et si vous vous rendez compte que vous n’épargnez pas assez (100 € mis de côté alors que vous auriez pu finalement en épargner 200) ou trop, il vous suffit d’ajuster en conséquence pour le mois suivant. 


5 – Trouver le bon produit d’épargne

Épargner une somme d’argent, tous les mois, en priorité, est un très bon début. À condition de trouver le produit d’épargne qui vous correspond le mieux en fonction de votre projet et du temps que vous souhaitez lui accorder : 

  • Pour une épargne de précaution à court terme (le scooter ou l’ordinateur qui tombe en panne) : le livret A est probablement la meilleure option. Simple d’accès, gratuit et surtout défiscalisé, il bénéficie actuellement (novembre 2022) d’un taux à 2 % particulièrement intéressant et qui devrait être porté à 3 % début 2023. Attention néanmoins : le taux du livret A a été augmenté pour limiter les effets de l’inflation et pourrait retomber à des niveaux bien plus bas à l’avenir.

  • Pour des projets à moyen terme (voyage, achat d’un véhicule…) : le livret d’épargne populaire (LEP) peut être particulièrement adapté pour les personnes à faibles revenus puisque sa seule véritable contrainte est qu’il faut justifier de revenus annuels inférieurs à 20 297 € pour une personne seule et sans enfant (31 137 € pour un couple). Autrement, c’est un placement garanti et défiscalisé (plafonné à 7 700 €), libre dans les versements et les retraits (sous réserve d’un premier versement initial de 30 € à l’ouverture), qui bénéficie en outre d’un taux à 4,60 % qui pourrait atteindre 6,5 % en 2023 ! Même si c’est là encore pour compenser les effets d’une inflation galopante, difficile de trouver un taux aussi intéressant pour un placement garanti.

  • Pour un investissement sur le long terme (retraite, succession…) : l’assurance-vie peut être une bonne solution – contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas réservé aux plus fortunés – mais il faut garder en tête que c’est un placement pensé pour le long terme. En effet, ce n’est qu’au bout de 8 ans que sa fiscalité devient vraiment avantageuse avec un abattement fiscal annuel de 4 600 € (9 200 € pour un couple) avant impôts (ou prélèvement forfaitaire universel). 

Dans tous les cas, il est important de trouver un placement sur lequel verser l’argent que vous aurez réussi à dégager de votre budget. Au moins pour le préserver un tant soit peu de l’inflation.

6 – Compartimenter son argent

Le meilleur moyen de ne pas utiliser son argent pour des achats dispensables – et donc de faire des économies – c’est encore de le diviser en différents budgets clairs et bien définis. Pour cela, la méthode des « enveloppes » peut s’avérer très utile. Les règles de ce procédé populaire aux États-Unis sont simples : 

  • On définit précisément ses différents budgets (épargne, courses, factures, loisirs…).

  • On alloue à chacun le montant de son choix en fonction de ses besoins et de ses objectifs.

  • Chaque mois, on répartit son argent entre ces différentes enveloppes.

  • Pour chaque enveloppe, vous ne dépensez que le budget que vous y avez alloué.

  • À la fin du mois, s’il vous reste de l’argent sur votre enveloppe « courses », par exemple, cela signifie que vous pouvez en ajuster le montant pour le mois prochain et allouer l’argent « en trop » à une autre enveloppe. Idéalement, celle dédiée à l’épargne.

Outre-Atlantique, cette méthode des enveloppes se pratique essentiellement avec de l’argent liquide mais cela marche également très bien avec les fonds déposés sur votre compte courant. Il suffit de pouvoir créer plusieurs comptes secondaires avec votre appli bancaire. 

Comme pour le placement de votre argent sur un produit d’épargne, l’objectif ici est avant tout de séparer votre argent « à mettre de côté » de votre argent « à dépenser ».

7 – Suivre d’autres exemples de méthodes pour économiser de l’argent

Trouver une raison concrète de faire des économies, répartir son argent dans différentes enveloppes, prioriser l’épargne en début de mois dès que l’on touche son salaire… Tous ces bons réflexes à adopter sont les résultats d’études et de réflexions menées à travers le monde par des experts de la gestion de finances personnelles, de la banque et de l’investissement. 

On vous conseille de les suivre ou, a minima, de les essayer. Dans l’immense majorité des cas, cela ne vous coûtera rien (il faudra juste faire preuve d’un peu de rigueur et d’organisation) et cela ne peut que vous aider dans votre démarche visant à économiser de l’argent malgré un petit salaire.

D’autres exemples de méthodes qui ont fait leurs preuves : 

  • La règle du « 50/30/20 » : Divisez vos revenus en trois catégories. 50 % de vos revenus pour vos besoins (loyer, factures, alimentation…), 30 % pour vos envies (vacances, sorties, shopping…) et 20 % pour mettre de côté ou payer vos dettes. À la fin du mois, regardez si vos trois budgets ont été respectés. Si vous dépassez sur l’un des trois budgets, agissez sur celui-ci pour respecter l’équilibre et les limites de votre budget global (mettre moins d’argent de côté, changer de fournisseur pour alléger certaines factures, freiner un peu sur les sorties…)

  • La règle des 52 semaines : Chaque semaine, vous déposez 1 € sur un compte secondaire, une tirelire, une enveloppe ou un livret A et à chaque nouveau dépôt, vous augmentez la somme de 1 €. 1 € la première semaine, 2 € la deuxième semaine, 3 € la troisième semaine, 4 € la quatrième semaine et ainsi de suite jusqu’à 52 € à la dernière semaine de l’année. C’est simple à mettre en place et en un an, c’est plus de 1 000 € mis de côté sans s’en rendre compte.

  • La règle du 1 % : Cette méthode basée sur l’attente permet d’éviter les achats impulsifs (et parfois inutiles) qui pourraient plomber votre plan d’économies. La règle est on ne peut plus simple : si un achat représente plus de 1 % de vos revenus mensuels, patientez une journée entière pour réfléchir et vous demander si cet achat est réellement indispensable/utile/raisonnable. En prenant vos décisions d’achat à tête reposée, vous pouvez faire des économies.

8 – Mettre de côté toutes les rentrées d’argent exceptionnelles

Les rentrées d’argent exceptionnelles (prime, treizième mois, remboursement d’impôts…) sont un bon moyen d’atteindre vos objectifs d’épargne encore plus rapidement. Si cet apport d’argent soudain vous permet d’éponger quelques dettes, n’hésitez pas à l’utiliser à cet effet : le meilleur moyen d’économiser de l’argent est encore de ne pas en devoir.

Dans le cas contraire, prenez l’habitude de placer cet argent sur un compte d’épargne (rémunéré ou non), une enveloppe, une tirelire… En clair, séparez-le de l’argent destiné à être dépensé pour vos besoins et vos loisirs. Après tout, c’est une rentrée d’argent inattendue et vous ne comptiez pas dessus pour payer votre loyer ou vos courses. Alors, autant l’optimiser en l’incorporant à votre plan d’épargne. 

9 – Réduire ses frais et factures

Électricité, gaz, Internet, assurances, forfait téléphone, abonnement streaming, offre bancaire… Qu’ils soient indispensables ou « simplement » utiles, ces services constituent la principale source de prélèvements mensuels et donc de dépenses. Agissez dessus pour réduire les frais et faire des économies ! 

Pour les fournisseurs d’énergie, essayez de réduire la facture en changeant quelques habitudes (lancer le lave-vaisselle en heure creuse, par exemple), en changeant de fournisseur quand cela est possible et en testant votre éligibilité aux diverses aides de l’État comme le chèque énergie.

Pour les services plus dispensables, là encore, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence (pour les fournisseurs d’accès à Internet et les opérateurs mobiles) afin de trouver un forfait qui correspond mieux à vos besoins et à vos revenus ou regroupez vos abonnements chez le même opérateur : vous pourriez bénéficier de tarifs préférentiels.

Faites également le point sur vos divers abonnements « loisirs » et demandez-vous si l’utilisation que vous en faites vaut le prix que vous les payez chaque mois. Cela vaut également pour certaines assurances (pour votre smartphone, votre carte bancaire…) qui peuvent éventuellement être résiliées.

Votre offre bancaire peut également être un bon moyen de faire des économies, même avec de faibles revenus. Si vous pensez payer trop de frais bancaires, vous avez la possibilité de négocier ou résilier certains services inclus avec votre compte et votre carte bancaire. Voire de changer de banque. Avec l’essor des banques en ligne et des neobanques ces dernières années, il est facile de trouver des offres de services bancaires très abordables – parfois gratuites – qui proposent de nombreux services sans frais (paiements et retraits à l’étranger, pas de frais de tenue de compte, virements instantanés…). Et avec le service d’aide à la mobilité bancaire, changer de banque n’a jamais été aussi simple.

10 – Profiter de tous les bons plans possibles pour votre argent

Toujours au chapitre de la banque, n’hésitez pas à bénéficier de toutes les offres commerciales et des avantages qui vous permettent d’économiser de l’argent au quotidien. Offres de parrainage qui vous permettent de gagner entre 20 et 130 € par personne parrainée, prime de bienvenue pouvant aller jusqu’à 120 € ou chèques cadeau en changeant de banque : les établissements bancaires et financiers proposent souvent des offres alléchantes pour toute inscription. Si vous prévoyez de changer de banque pour réduire vos frais, il serait dommage de ne pas en profiter.

De la même manière, certaines cartes de paiement permettent désormais de profiter de cashback sur vos achats. Vous réglez vos achats dans une sélection d’enseignes avec ladite carte et vous récupérez un peu d’argent, chaque mois, à mettre de côté. Contrairement aux sites de cashback spécialisés, cela fonctionne en ligne mais également en magasin, simplement en payant avec sa carte et cela permet de faire des économies non négligeables.

Économiser de l’argent, même avec un petit salaire, avec Lydia

Que vous changiez de banque ou non, Lydia peut vous aider à mieux gérer vos finances personnelles et ainsi faire des économies. 

Avec la carte Lydia bleue à 4,90 € par mois (2 € par mois pour les moins de 25 ans) vous pouvez bénéficier de tous les services de paiement Lydia – avec des plafonds étendus par rapport à la version d’essai gratuite – et de fonctionnalités innovantes : 

  • La possibilité de créer gratuitement autant d’enveloppes que vous le souhaitez.

  • Des tirelires à objectifs pour vos projets à court terme.

  • Une solution d’épargne rémunérée, directement dans l’app, pour y mettre vos économies.

  • Une interface claire pour suivre l’évolution de tous vos comptes Lydia.

  • Un graphique pour suivre votre rythme de dépense par semaine et par mois.

  • Des widgets pour consulter votre solde à tout moment, en un instant, sans avoir à ouvrir l’application.

  • Des notifications par email ou SMS pour chaque mouvement d’argent sur vos comptes.

  • Du cashback sur une sélection d’enseignes avec bonus en utilisant la carte Lydia.

  • Des virements instantanés et gratuits simplement avec le numéro de téléphone du destinataire.

  • Pas de frais sur les paiements à l’étranger

  • Pas de frais de tenue de compte.

En résumé, tous les outils nécessaires pour bien gérer votre budget et faire des économies. Même avec un petit salaire.

Partager

Vous aimerez aussi