Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Je te fais un Lydia → Je suis chez Lydia

Nous vous avons déjà entendu dire  : « Je te fais un Lyly » (ou serait-ce un Lili ?). Merci pour le surnom. Et pour la confiance que vous nous accordez. 

La question que nous nous posons aujourd’hui, c’est pourquoi on ne vous a encore jamais entendu dire « Je suis chez Lydia » (ou Lyly au choix). 


Car Lydia, en plus d’être une application de remboursement entre amis, c’est aussi un compte courant. 

Utilisez votre solde Lydia 

Vous avez avancé le café. 

Le resto aussi. Et le cadeau de Chloé. 

Ça vous fait un sacré paquet sur votre solde Lydia. 

Vous pouvez certes transférer cet argent instantanément vers votre compte en banque. 

Mais ce que vous pouvez surtout faire, c’est créer (en deux clics) une carte Lydia et dépenser votre argent directement. 

En magasin via Apple Pay ou Google Pay. Ou en ligne avec une carte Internet. Ou même en boutique avec une vraie carte physique

Et voilà comment on transforme, aussi simplement que ça, un compte Lydia en compte courant Lydia. 

Ne vous perdez pas 

Quand on vous demande pourquoi vous utilisez (et aimez, on ose le dire) Lydia, vous nous répondez : « Parce que c’est simple ». 

Nous avons travaillé pour que payer par carte avec Lydia soit aussi simple que de rembourser un proche : l’interface est la même. 

Avec le même design : simple, clair, lisible.

Retrouvez-vous  

Vous retrouvez aussi l’historique de toutes vos transactions : paiements, prélèvements, remboursements. 

Mais vous remarquerez que cet historique est simplifié. C’est normal : on modifie pour vous les libellés des transactions.

Mais puisque c’est votre argent, que c’est vous qui le dépensez, nous avons décidé de vous donner la main aussi. Vous pouvez donc par vous-même modifier les labels des transactions. Parce qu’un historique qui vous raconte : 

Ciné 

Dîner 

Pâtisserie 

C’est tout de même plus sympa qu’un historique qui vous dit : 

XXXZZVR7622 

XXXQSDSD87878S

XXXLKLKLKL897 

Et voilà pourquoi, et comment, on passe de « Je te fais un Lydia » à « Je suis chez Lydia ». 

Partager

Vous aimerez aussi