Quels documents pour ouvrir un compte courant ?

Quels documents pour ouvrir un compte courant ?

Une pièce d’identité est le document obligatoire pour pouvoir accéder au plus répandu des produits bancaires : le compte courant. Mais en complément de ce justificatif incontournable, d’autres documents peuvent être demandés selon que vous ouvrez votre compte courant dans une banque traditionnelle ou dans une banque en ligne. Enfin, des conditions préalables doivent être réunies pour pouvoir ouvrir un compte. Si simple que ça d’ouvrir un compte courant ? Verdict.

Quels documents pour l’ouverture d’un compte bancaire ?

Pour ouvrir un compte courant, peu importe que ce soit dans une banque classique ou une banque en ligne, le justificatif indispensable est : 

  • Une pièce d’identité : la carte nationale d’identité, un passeport ou un titre de séjour (pour les personnes qui n’ont pas la citoyenneté française d’un état membre de l’Union Européenne) en cours de validité. Un permis de conduire peut également être présenté mais attention : tous les établissements bancaires ne l’acceptent pas et certains peuvent demander un document complémentaire pour confirmer l’adresse ou si la photo n’est pas assez récente. 

Mais si vous ouvrez votre compte courant chez une banque en ligne, il peut également vous être demandé :

  • Un justificatif de domicile : souvent, le plus simple est de fournir son dernier avis d’imposition. Mais une facture de gaz, d’électricité, d’eau, de téléphone ou de connexion internet sera également acceptée si elle date de moins de 3 mois. Une copie de la taxe foncière ou de la taxe d’habitation fonctionne aussi.
  • Une attestation de revenus : vos deux ou trois derniers bulletins de salaire, par exemple. C’est le cas de certaines banques en ligne qui proposent des cartes haut de gamme et autres services gratuitement sous réserve que leurs clients justifient un certain niveau de revenus. Certaines banques peuvent aussi le demander pour vous orienter vers l’offre la plus adaptée à votre situation ou pour déterminer les plafonds de votre carte bancaire.

  • Un relevé d’identité bancaire : chez la plupart des banques en ligne, la fourniture d’un RIB est nécessaire, que ce soit parce qu’un premier versement est obligatoire pour l’ouverture de compte ou non. Ce RIB doit être celui d’une autre banque française (ou celui d’un livret A) et si vous ne pouvez pas le fournir, il faudra se tourner vers une banque classique pour ouvrir votre compte bancaire en agence.

Pour ceux qui ne seraient pas en mesure de fournir tous ces documents, il existe une autre solution : les comptes sans banque et les neobanques qui proposent d’ouvrir un compte courant sans justificatif de domicile. En revanche, il faudra impérativement prouver son identité, parfois même en fournissant deux justificatifs ou par le biais d’une vidéo ou d’un entretien en visioconférence.

Où peut-on ouvrir un compte courant sans justificatif ?

Ce n’est pas possible. Si l’on peut ouvrir un compte bancaire sans justificatif de domicile, la présentation d’une pièce d’identité valide est quant à elle obligatoire et incontournable.

Pourquoi ? Tout simplement parce que la loi – et plus particulièrement l’Article R563-1 du Code monétaire et financier – oblige tous les établissements financiers à vérifier l’identité de leurs clients notamment dans le cadre de la lutte contre la fraude, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. 

Et si « la vérification de l’identité des personnes physiques peut ne pas avoir lieu en présence de la personne à identifier », les établissements sont tenus de mettre en place au moins une procédure parmi les quatre proposées par le code monétaire et financier :

« 1° Obtenir des pièces justificatives supplémentaires permettant d’établir l’identité du cocontractant ;

2° Mettre en oeuvre des mesures de vérification et de certification de la copie de la pièce officielle d’identité mentionnée au II par un tiers indépendant de la personne à identifier ;

3° Exiger que le premier paiement des opérations soit effectué par un compte ouvert au nom du client auprès d’un organisme financier établi dans un Etat membre de la Communauté européenne ou dans un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen ;

4° Obtenir une attestation de confirmation de l’identité d’un client de la part d’un organisme financier établi dans un Etat membre de la Communauté européenne ou dans un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen. »

Le justificatif de domicile n’est quant à lui pas toujours obligatoire, donc. Mais la plupart des banques traditionnelles en demanderont un ou plusieurs pour vérifier plus facilement que vous avez une adresse fiscale en France, l’une des conditions pour pouvoir ouvrir un compte bancaire.

Qui peut ouvrir un compte en banque ?

Toute personne majeure habitant en France et qui n’est pas sous le coup d’un interdit bancaire. Mais il y a quelques nuances. Un mineur de 12 ans, s’il a l’autorisation de ses parents, peut ouvrir un compte bancaire et utiliser l’argent déposé dessus (souvent avec des plafonds et retraits limités).

De la même manière, un résident fiscal étranger peut ouvrir un compte bancaire en France depuis l’étranger en remplissant toutes les conditions requises : se tourner vers une banque qui accepte les non-résidents français, déclarer cette situation fiscale à la banque, prouver son identité, fournir les justificatifs de domicile, déposer sa signature à la banque, fournir certaines infos sur l’origine des revenus et du patrimoine… C’est possible mais plus compliqué et le compte sera un compte de non-résident, avec certains services d’épargne inaccessibles.

Autre subtilité : une banque peut tout à fait refuser de vous ouvrir un compte, sans avoir à se justifier, même si vous n’êtes pas interdit bancaire et que vous résidez en France. Pourquoi une banque peut refuser d’ouvrir un compte ? Cela peut-être parce que vos revenus ne correspondent pas aux critères de la banque, parce que vous avez mal rempli votre dossier d’inscription, parce ce que vous êtes en situation de surendettement ou inscrit au Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers, entre autres.

Par contre, elle a le devoir de vous informer de la procédure à suivre dans le cadre du « Droit au compte ». Avec le « Droit au compte », une personne inscrite au fichier de la Banque de France et qui se voit refuser l’ouverture d’un compte bancaire peut saisir la Banque de France. Cette dernière désignera alors une banque qui procèdera à l’ouverture d’un compte bancaire et donnera accès aux services bancaires de base.

Autre solution : les comptes de paiements ouverts chez les buralistes qui permettent de payer par carte, prélèvement et virement, de déposer ou de retirer des espèces, le tout avec des plafonds limités. Enfin, certaines banques en ligne et la plupart des neobanques proposent des offres de compte courant abordables – voire gratuites – accessibles en quelques minutes. Ainsi, on peut tout à fait être interdit bancaire et pouvoir ouvrir un compte courant.

Comment ouvrir un compte bancaire ?

Dans une banque traditionnelle, il faudra tout d’abord prendre rendez-vous avec un conseiller, se déplacer, choisir l’offre et la carte bancaire la plus adaptée à ses besoins (si ce n’est pas déjà fait) et fournir les justificatifs demandés. À noter, qu’en fonction de la banque – et même d’une agence à l’autre – la nature et le nombre de justificatifs peuvent varier.

Pour ouvrir un compte bancaire en ligne, la procédure est souvent plus rapide et tout se fait logiquement… en ligne, en quelques clics. Une fois l’offre choisie, il suffit en général de remplir le formulaire d’ouverture de compte et d’envoyer les pièces justificatives. Avec leurs offres souvent plus intéressantes en termes de tarifs, d’offre de bienvenue et de services proposés que les banques traditionnelles, pensez néanmoins à vérifier si votre banque en ligne demande :

  • Un versement mensuel sur ledit compte 
  • Des conditions de revenus pour y accéder
  • Une obligation d’utiliser la carte chaque mois sous peine de payer des frais
  • Un premier versement pour l’ouverture du compte courant

Car ce sont souvent quelques-uns des prérequis pour ouvrir un compte chez elles ou accéder à certaines cartes bancaires haut de gamme. Dans le cas d’un premier versement, quel est le montant minimum pour ouvrir un compte bancaire ? Cela peut varier entre 10 et 300 € selon les banques mais, on le répète : toutes les banques ne le demandent pas.

Par contre, que ce soit dans une banque classique ou une banque en ligne, il faudra dans tous les cas signer une convention de compte : le document qui contient toutes les règles de fonctionnement (ouverture, clôture, conditions, limites, tarifs…) de votre nouveau compte courant.

Enfin, si l’ouverture du compte est souvent effective juste après la signature du contrat – que ce soit en agence ou en ligne – la réception des moyens de paiement (carte bancaire, carnet de chèques) intervient souvent entre 1 semaine et 10 jours après.

Si vous avez choisi une banque qui ne propose pas d’application mobile avec possibilité de payer en sans contact avec votre smartphone, l’attente peut être longue.

Ouvrir un compte courant chez Lydia

En ouvrant un compte courant avec l’app Lydia, pas besoin d’attendre que votre carte Lydia soit livrée chez vous : vous pouvez payer par virement, en paiement mobile sans contact ou en ligne, via les cartes de paiement virtuelles, dès la vérification de votre identité. Et cela ne prend que quelques minutes.

Le compte courant Lydia, c’est un vrai compte courant avec un IBAN dédié pour gérer tous vos virements et prélèvements ainsi qu’une carte Visa Debit pour payer partout, en ligne comme en magasin, et retirer sans frais dans les distributeurs du monde entier.

Pour ouvrir un compte courant Lydia, il suffit de :

  • Télécharger l’app gratuitement
  • Renseigner quelques informations (nom, prénom, adresse mail…)
  • Filmer sa pièce d’identité
  • Confirmer son identité via un selfie vidéo très rapide

C’est fait !  Vous avez alors accès à Lydia dans sa version d’essai gratuite pour tester tous les services de Lydia (comptes communs ouverts en 2 minutes,  virements instantanés et gratuits, cagnottes en ligne sans commission, solution d’épargne rémunérée…) avec des plafonds raisonnables.

Vous n’aurez plus qu’à choisir, ensuite, la version de Lydia la plus adaptée à vos besoins : 

  • La carte Lydia bleue à 4,90 € par mois (2 € par mois pour les moins de 25 ans), parfaite pour toutes les dépenses du quotidien ;

  • La carte Lydia noire à 9,90 € par mois, la formule la plus complète, avec son assurance AXA et son service de conciergerie.

Il suffit d’avoir une pièce d’identité valide et d’être majeur pour en profiter.

Partager

Vous aimerez aussi